29/03/2008

Les oeufs ludiques des cloches de Pâques

Tous les prétextes sont bons, n'est-ce pas ? Alors invoquons ces bonnes vieilles cloches de Pâques pour justifier les deux dernières nouveautés qui viennent d'intégrer la ludothèque du club.

Aquaretto Pour 2 à 5 joueurs, Aquaretto poursuit bien évidemment l'exploitation de la rentable franchise Coloretto/Zooloretto du teuton Michael Schacht. Là où cette déclinaison du Spiel des Jahres 2007 innove, ce n'est pas simplement en collant un dauphin plutôt qu'un panda en illustration de couvercle, mais bien en proposant à la fois une extension à combiner avec le jeu de base et un jeu complet, qui peut se jouer indépendamment de Zooloretto. Le chargement et la distribution de camions d'animaux reste évidemment le ressort ludique qui relie le jeu à sa galaxie "Gnagnaretto". Après, de nouveaux assaisonnements viennent relever le plat, notamment via, au-delà des bébêtes sexuées, de nouveaux statuts pour les animaux en enclos (ici, thème oblige, des mammifères et oiseaux marins et/ou polaires). Au-delà de l'opportunité toujours évidente pour un éditeur de maintenir un intérêt commercial pour ses best-sellers, Aquaretto semble bien laisser entendre que 2008 sera encore une belle année tant pour Abacus Spiele que pour Michael Schacht.

Giganten der LüfteGiganten der Lüfte (Airships, Les Géants des Airs, dans la version multilingue désormais disponible) était l'une des deux grosses nouveautés de l'éditeur Queen Games au salon Spiel07 à Essen en octobre dernier. En plus du matériel et des graphismes toujours réussis des équipes Queen, Giganten der Lüfte est signé par un très grand nom de la scène allemande, celui d'Andreas Seyfarth, auteur ou co-auteur avec son épouse Karen, de classiques modernes tels que Manhattan (Hans im Glück, 1994), Puerto Rico (Alea Ravensburger, 2002, vainqueur du Deutscher Spiele Preis) ou Thurn und Taxis (Hans im Glück, 2006, Spiel des Jahres). Les premiers retours critiques voudraient dénigrer les Géants des Airs, pour un usage trop important du hasard via des lancers de dés liés à des cartes. Les Ouvre-Boîtes n'ont pas pour habitude de hurler avec les loups et nous ne livrerons nos impressions qu'une fois le jeu essayé et rééssayé. Quoi qu'il en soit, fallait que ca se sache, la thématique (construction et exploitation de dirigeables zeppelins) parle directement à l'imaginaire personnel d'un des fondateurs du club.

16:44 Écrit par Les Ouvre-Bo dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nouveautes ludotheque |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.