25/05/2008

Und die Nominierten sind...

Evidemment, il s'agissait des joyeux drilles du jury du Spiel des Jahres... Ces messieurs-dames dont la sentence annuelle résonne à travers la communauté mondiale du jeu de société depuis trente ans viennent de dévoiler leur short-list finale, les cinq nominés pour cette récompense passablement décriée. Les heureux élus sont donc:
  • Suleika de Dominique Ehrard chez Zoch zum Spielen (il s'agit donc de l'adaptation teutonne de Marrakesh)
  • Keltis du docteur Reiner Knizia chez Kosmos (revisite pour plusieurs joueurs de son standard Les Cités Perdues)
  • Wie Verhext d'Andreas Pelikan chez Alea/Ravensburger (une compétition de sorcières à base de cartes)
  • Blox de Wolfgang Kramer, Jürgen PK Grunau et Hans Raggan chez Ravensburger (jeu de construction qui n'a guère quitté les frontières germaniques)
  • Stone Age du tricéphale Michael Tummelhoffer (gestion et développement au néolithique)

Quelques notes à chaud : le jury du SdJ répond une nouvelle fois à son cahier des charges, les jeux nominés sont globalement très familiaux, rapides à mettre en place et à jouer. Il reste qu'on imagine mal un autre jeu que Stone Age remporter l'affaire. Malgré son statut allemo-allemand, le Spiel est la récompense la plus connue internationalement et la nouvelle réussite du trio se cachant derrière Tummelhoffer devrait en toute logique leur décrocher ce prix qu'ils méritaient déjà largement pour Sankt Petersburg. La nomination de Blox semble tout de même un peu forcée et partiellement justifiée par le seul nom de Wolfgang Kramer, un des, si pas le, concepteur le plus étoilé dans l'histoire du Spiel. Ehrard, dont le grand défaut est évidemment de ne pas être allemand, semble mal embarqué pour réussir le doublé As d'Or / Spiel. Fidèle à l'une de ses nombreuses réputations, le docteur Knizia place donc un jeu avec une part d'autoplagiat mais pourrait créer la surprise si les membres du jury devaient se sentir investis d'une mission supplémentaire étant donné le statut de 30e édition du Spiel des Jahres cette année et décidaient d'enfin donner le prix à Knizia, superstar mondiale jamais épinglée par le SdJ.

Dans la liste des finalistes non repris parmi les cinq nominés, les Ouvre-Boîtes sont bien contents de trouver les excellents Jamaica (Cathala, Braff et Pauchon, chez Gameworks), KakerlakenSalat (Jacques Zeimet chez Zoch) et Metropolys (Pauchon chez Ystari). Enfin, le jury du Spiel des Jahres a d'ores-et-déjà décerné son prix spécial pour un jeu dont la difficulté sort du cadre familial visé. Le récipiendaire de cette 30e édition est Agricola, d'Uwe Rosenberg, auteur par ailleurs connus pour ses jeux plus légers mais non moins réussis Bohnanza, Mamma Mia et Nottingham.

20:38 Écrit par Les Ouvre-Bo dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : infos pratiques |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.