25/05/2008

Und die Nominierten sind...

Evidemment, il s'agissait des joyeux drilles du jury du Spiel des Jahres... Ces messieurs-dames dont la sentence annuelle résonne à travers la communauté mondiale du jeu de société depuis trente ans viennent de dévoiler leur short-list finale, les cinq nominés pour cette récompense passablement décriée. Les heureux élus sont donc:
  • Suleika de Dominique Ehrard chez Zoch zum Spielen (il s'agit donc de l'adaptation teutonne de Marrakesh)
  • Keltis du docteur Reiner Knizia chez Kosmos (revisite pour plusieurs joueurs de son standard Les Cités Perdues)
  • Wie Verhext d'Andreas Pelikan chez Alea/Ravensburger (une compétition de sorcières à base de cartes)
  • Blox de Wolfgang Kramer, Jürgen PK Grunau et Hans Raggan chez Ravensburger (jeu de construction qui n'a guère quitté les frontières germaniques)
  • Stone Age du tricéphale Michael Tummelhoffer (gestion et développement au néolithique)

Quelques notes à chaud : le jury du SdJ répond une nouvelle fois à son cahier des charges, les jeux nominés sont globalement très familiaux, rapides à mettre en place et à jouer. Il reste qu'on imagine mal un autre jeu que Stone Age remporter l'affaire. Malgré son statut allemo-allemand, le Spiel est la récompense la plus connue internationalement et la nouvelle réussite du trio se cachant derrière Tummelhoffer devrait en toute logique leur décrocher ce prix qu'ils méritaient déjà largement pour Sankt Petersburg. La nomination de Blox semble tout de même un peu forcée et partiellement justifiée par le seul nom de Wolfgang Kramer, un des, si pas le, concepteur le plus étoilé dans l'histoire du Spiel. Ehrard, dont le grand défaut est évidemment de ne pas être allemand, semble mal embarqué pour réussir le doublé As d'Or / Spiel. Fidèle à l'une de ses nombreuses réputations, le docteur Knizia place donc un jeu avec une part d'autoplagiat mais pourrait créer la surprise si les membres du jury devaient se sentir investis d'une mission supplémentaire étant donné le statut de 30e édition du Spiel des Jahres cette année et décidaient d'enfin donner le prix à Knizia, superstar mondiale jamais épinglée par le SdJ.

Dans la liste des finalistes non repris parmi les cinq nominés, les Ouvre-Boîtes sont bien contents de trouver les excellents Jamaica (Cathala, Braff et Pauchon, chez Gameworks), KakerlakenSalat (Jacques Zeimet chez Zoch) et Metropolys (Pauchon chez Ystari). Enfin, le jury du Spiel des Jahres a d'ores-et-déjà décerné son prix spécial pour un jeu dont la difficulté sort du cadre familial visé. Le récipiendaire de cette 30e édition est Agricola, d'Uwe Rosenberg, auteur par ailleurs connus pour ses jeux plus légers mais non moins réussis Bohnanza, Mamma Mia et Nottingham.

20:38 Écrit par Les Ouvre-Bo dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : infos pratiques |  Facebook |

20/05/2008

Non, pas d'indices

2007_juryspiel

Mais qui sont ces gens ? Réponse le 25 mai...

14:41 Écrit par Les Ouvre-Bo dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : infos pratiques |  Facebook |

11/05/2008

Le procès ludique de Serge Laget

La Justice des Ouvre-Boîtes est un processus qui ne peut connaître de limitations ni dans l'espace ni dans le temps. Nous voici donc en route pour Lyon où Serge Laget, créateur ludique depuis au moins un quart de siècle (Le gang des traction-avant, Mare Nostrum, Mystère à l'Abbaye, Senji, entre beaucoup d'autres), ne jouira pas de la prescription. 

serge Laget

Présidente de la cour: Roxane

Greffier: Sebastien

Jury: Les Ouvre-Boîtes

Veuillez décliner vos nom, prénoms, âge et qualité...

Révérend Père Sergio, Sir Laget's de Cornouailles, Sergius Lagetus... ça dépend des jeux. Mon âge est incommensurable (j'étais déjà là au siècle dernier avec le
gang des tractions-avant...). Mes qualités sont innombrables et la modestie n'est pas des moindres!

Veuillez rappeler aux jurés à quelle époque et en quelles circonstances vous avez commencé à vous adonner aux jeux de société ?

La plupart des jurés ne peuvent s'en souvenir mais j'ai commencé à jouer (je veux dire pas avec mon hochet dans mon couffin) avec Dune, Diplomatie, Civilisation, Warrior Knights, Kings & Things, et autres Full metal planete, à une époque bénie où un jeu de moins de 4 heures était un jeu d'apéro!

Quel est, de votre propre avis, le pire forfait de votre carrière ludocriminelle ?

Chevaliers de la Table Ronde est sans aucun doute le plus marquant mais Mare Nostrum restera toujours mon chouchou...

Lancer des dés, poser des tuiles, lever des plis, quel modus operandi préférez-vous et pourquoi ?

Empiler des tuiles avec Dédééééé. Le type de mécanisme n'est pas primordial pour moi en revanche j'aime que les jeux aient un thème fort et bien en adéquation avec les mécanismes. Si un jeu ne fait pas rêver, ne fait pas parler après la partie, il me manque quelque chose.

Quels sont vos éventuels complices préférés et pourquoi êtes-vous prêt à les couvrir ?

J'aime bien les Bruno's! Ca doit venir du prénom...

Si la cour devait dédider de vous accorder une seconde chance, qu'en feriez vous?

Chanteur d'opéra ... pour me venger de tous ceux qui ont dit du mal de mes jeux!

Avez-vous des circonstances atténuantes à invoquer ? Si oui, lesquelles?

J'ai de très mauvaises fréquentations... et je les écoute!!!

Vous pouvez vous rasseoir, le jury se retire pour délibérer...
.....

Monsieur LAGET Serge, après délibération, le jury vous reconnaît coupable d'un nombre de méfaits au moins aussi important que votre production ludique.

Cependant, face à l'évidente résilience dont vous faites preuve depuis un quart de siècle, la Cour ne peut que constater son incapacité à statuer sur votre sort et vous permet de continuer à laisser libre cours à votre imagination.

20:44 Écrit par Les Ouvre-Bo dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : les proces ludiques |  Facebook |