01/08/2008

L'Asmoday de Bruxelles 2eme partie

 Au-delà de la belle ambiance, de la foule et du déploiement logistique, le premier Asmoday bruxellois, c'était évidemment aussi l'occasion de se laisser expliquer l'un ou l'autre jeu, de partager des parties autour des plateaux de grands classiques modernes ou des dernières nouveautés. En l'occurrence, nous nous sommes également frottés aux quelques prototypes finaux de chez nos compatriotes Repos Production... avec des fortunes malheureusement constantes.

Photo 003

Ghost Stories, d'Antoine Bauza avec illustrations de Pierô, n'a par exemple pas totalement convaincu David et Seb. Au-delà de la pédagogie discutable de Thomas Provoost qui a bien amené les joueurs dans l'ambiance chinoise et brumeuse de ce jeu de coopération et de combat, c'est surtout le côté très dirigiste et apparemment peu flexible, mais encore une fois, il est impossible de juger sur une seule partie, du déroulement de la partie et du manque de latitude laissée aux joueurs pour leur coopération qui ont déçu.

Photo 015

Papillons, du Catalan Oriol Comas y Coma, chez Cocktail Games a par contre été une agréable petite découverte... Inutile de préciser que l'ambiance déversée dans ce rez-de-chaussée du Wolubilis par la table voisine de Rythme and Boulet a également donné envie de vite vite se plonger dans "we will rock you".

Photo 022

Le visage de Laurent en dit long... Pickpocket, autre grande sortie chez Repos Production, n'a guère convaincu non plus. Ce jeu familial du docteur Reiner manquerait, selon nos testeurs, de tension et d'enjeu.

Photo 017

Photo 018

On peut d'ailleurs se poser la question de la pertinence de certaines des sorties annoncées par nos amis au sombrero... Leurs velléités sont compréhensibles et le marché ne va toujours pour l'instant que dans le sens de l'expansion, mais quitter ainsi leur niche tellement bien établie dans les jeux d'ambiance en groupe reste un pari que les belgomexicains risquent de ne pas totalement relever, vu les sensations très mélangées que nous ont laissé tant Ghost Stories que Pickpocket... Et nous passerons sous silence "Tadaam", l'adaptation annoncée en (trop) grande boîte du jeu-concept "MonsterMaler" commis comme pour rire par Friese, Casasola-Merkle et Meyer.

Photo 011

Réussite commerciale (aux dernières nouvelles, du moins), Les Aventuriers du Rail Le jeu de cartes (adrjdc, en langage geek) est aussi une réussite ludique plaisante (et pas chère) même si le dernier tour de jeu manque du côté conclusif que l'on aurait été en droit d'attendre.

19:43 Écrit par Les Ouvre-Bo dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : on the road |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.