26/08/2008

Je bouche mon nez... y'a du jeu à la télé

iciblablaCeux d'entre-vous qui ont des enfants ou qui sont encore des enfants eux-mêmes auront probablement regardé l'épisode d'Ici Bla-Bla diffusé ce jour sur la RTBF Deux... Grand bien leur en aura pris car l'improbable  croisement entre un champignon et un dossier word corrompu (et, surtout, le seul à ne pas prendre ses petits téléspectateurs pour des vaches à lait) revivait cet après-midi des aventures qui nous avaient échappé en décembre 2007... Entraîné avec son ami Marc De Lindt dans "l'antre des sorcières", le champion du "cache-cache pub" s'est initié, avec les deux sorcières précitées (une grand-mère sorcière et sa petite-fille sorcière, si nous avons compris mais c'est pas sûr) à quelques-uns de ces jeux de société que l'on ne trouve pas sous le sabot du premier supermarché venu... Ainsi donc, les lardons, mais surtout les plus âgés car ces jeux ne sont pas totalement accessibles en-dessous de huit/dix ans, ont pu découvrir Mr. Jack de Bruno Cathala et Ludovic Maublanc (Hurrican Games) et Santy Anno d'Alain Orban (Repos Prod')... Quoi qu'on dit ? Merci Bla-Bla ! Quoi qu'on fait ? On cache ses oreilles !

18:42 Écrit par Les Ouvre-Bo dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : infos pratiques |  Facebook |

18/08/2008

Asmoday Bruxelles... suite et fin

 moyersoen

Et finalement, à titre personnel, l'un des meilleurs souvenirs de ce bel Asmoday aura été de se faire alpaguer par l'auteur belge Frédéric Moyersoen pour se retrouver dans un coin du premier étage à tester un protoype en évolution de celui qui a offert aux joueurs de très bons moments avec notamment Saboteur (Amigo) ou Gouda! Gouda! (jeux Descartes)... Il s'agissait donc de "Amazing Maze" (visible sur la photo), titre de travail qui peut déjà très bien avoir changé depuis. Dans ce qui apparaît comme une course éliminatoire un peu tactique et un peu liée au hasard, des troupes de nains-lutins, proches par l'apparence, dans ce proto, des mineurs de Saboteur, courent à tout va dans un dédale de grottes partiellement mouvantes... Le fun est au rendez-vous et la petite dose de réflexion nécessaire également, car un plateau secondaire, espèce d'aide-mémoire des rivalités entre familles de nains, conditionne les possibilités d'éjecter les adversaires du réseau souterrain... Au risque de paraître égocentrique, nous nous en voudrions de ne pas évoquer le fait que l'auteur, non seulement ouvert à toutes propositions ludiques de ses cobayes d'un après-midi, était en fait demandeur d'idées pour permettre à ce prototype de suivre son chemin créatif... Et oui, Frédéric Moyersoen a noté dans son petit carnet une de nos suggestions concernant la petite pierre noire que l'un des nains peut transporter dans sa besace. Rendez-vous est évidemment pris, si ce jeu devait connaître une vie éditée, pour découvrir si nous avons eu le moindre impact Rigolant

20:49 Écrit par Les Ouvre-Bo dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : on the road |  Facebook |

01/08/2008

L'Asmoday de Bruxelles 2eme partie

 Au-delà de la belle ambiance, de la foule et du déploiement logistique, le premier Asmoday bruxellois, c'était évidemment aussi l'occasion de se laisser expliquer l'un ou l'autre jeu, de partager des parties autour des plateaux de grands classiques modernes ou des dernières nouveautés. En l'occurrence, nous nous sommes également frottés aux quelques prototypes finaux de chez nos compatriotes Repos Production... avec des fortunes malheureusement constantes.

Photo 003

Ghost Stories, d'Antoine Bauza avec illustrations de Pierô, n'a par exemple pas totalement convaincu David et Seb. Au-delà de la pédagogie discutable de Thomas Provoost qui a bien amené les joueurs dans l'ambiance chinoise et brumeuse de ce jeu de coopération et de combat, c'est surtout le côté très dirigiste et apparemment peu flexible, mais encore une fois, il est impossible de juger sur une seule partie, du déroulement de la partie et du manque de latitude laissée aux joueurs pour leur coopération qui ont déçu.

Photo 015

Papillons, du Catalan Oriol Comas y Coma, chez Cocktail Games a par contre été une agréable petite découverte... Inutile de préciser que l'ambiance déversée dans ce rez-de-chaussée du Wolubilis par la table voisine de Rythme and Boulet a également donné envie de vite vite se plonger dans "we will rock you".

Photo 022

Le visage de Laurent en dit long... Pickpocket, autre grande sortie chez Repos Production, n'a guère convaincu non plus. Ce jeu familial du docteur Reiner manquerait, selon nos testeurs, de tension et d'enjeu.

Photo 017

Photo 018

On peut d'ailleurs se poser la question de la pertinence de certaines des sorties annoncées par nos amis au sombrero... Leurs velléités sont compréhensibles et le marché ne va toujours pour l'instant que dans le sens de l'expansion, mais quitter ainsi leur niche tellement bien établie dans les jeux d'ambiance en groupe reste un pari que les belgomexicains risquent de ne pas totalement relever, vu les sensations très mélangées que nous ont laissé tant Ghost Stories que Pickpocket... Et nous passerons sous silence "Tadaam", l'adaptation annoncée en (trop) grande boîte du jeu-concept "MonsterMaler" commis comme pour rire par Friese, Casasola-Merkle et Meyer.

Photo 011

Réussite commerciale (aux dernières nouvelles, du moins), Les Aventuriers du Rail Le jeu de cartes (adrjdc, en langage geek) est aussi une réussite ludique plaisante (et pas chère) même si le dernier tour de jeu manque du côté conclusif que l'on aurait été en droit d'attendre.

19:43 Écrit par Les Ouvre-Bo dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : on the road |  Facebook |